Ressources emploi-RH ESS

Tout pour l'emploi dans les entreprises de l'ESS ?


24 septembre 2015

Alors qu'un train de mesures a été annoncé en juin 2015 par le Premier ministre pour développer l’emploi et l’activité des TPE/PME (très petites entreprises et petites et moyennes entreprises), on rappellera que l’économie sociale et solidaire (ESS) est majoritairement constituée de TPE et PME.

 

En effet, l'ESS, présente dans des secteurs d’activité porteurs, connaît une croissance de l'emploi ces dix dernières années, en France et en Europe. Elle est cependant aussi confrontée à un renouvellement générationnel dense et soumise à un régime fiscal particulier. Comment le modèle de l'économie sociale et solidaire (ESS) sera-t-il impacté ?


 3 points à retenir :

1- L'ESS : une croissance soutenue de l'emploi ces dernières années, en France et en Europe et une forte présence dans les secteurs d'activité porteurs

2- La redynamisation de l'emploi dans l'ESS pourrait s'appuyer sur le soutien des groupements d'employeurs et la gestion des ressources humaines

3- Face au défi de son fort renouvellement générationnel, l'ESS doit investir dans la gestion prévisionnelle des compétences et le relais de savoirs

 

L’emploi dans l’ESS connaît une croissance importante en France : 23 % de 2000 à 2010, soit 440 000 salariés en plus. Sur la même période, le secteur privé hors ESS ne connaît une progression que de 7%. On observe une évolution dans les mêmes proportions dans l’Union européenne, avec une croissance de 26%, entre 2002 et 2010. L’ESS est ainsi passée de 11 à 14 millions de salariés entre 2002 et 2010, selon une étude du CIRIEC d’octobre 2012.

 

L’ESS, certes présente dans tous les domaines d’activité, est présente en grande partie dans les secteurs d’activité les plus porteurs dans les prochaines années : santé et action sociale, comme l’illustre la récente étude de septembre 2015 de l’APEC qui nous apprend que ce secteur d’activité est l’un des cinq plus gros secteurs recruteurs de cadres. A regarder de plus près le rapport paru en 2015 de France Stratégie et de la DARES sur les métiers en 2022, « les secteurs les plus créateurs d’emplois seraient, comme par le passé, les services liés à la santé, l’action sociale, l’éducation et les services aux personnes, ainsi que les activités récréatives, culturelles et sportives. », secteurs dans lesquels l’ESS est fortement présente.

 

Alors que la grande majorité des entreprises de l’ESS sont des petites ou moyennes entreprises (TPE/PME), parmi ces mesures pour redynamiser l’emploi dans les TPE et PME, nous en retiendrons deux, soutenues par l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES) :

- Le soutien au développement des groupements d’employeurs, via notamment l’adaptation du régime de TVA (mesure 11).

- L’appui aux employeurs des TPE/PME en matière de gestion ressources humaines. En effet, outre des besoins spécifiques, une partie de ces entreprises n’a pas forcément les ressources et la politique nécessaire en la matière (mesure 12). Or, avec plus d’¼ des salariés qui partent en retraite d’ici 2020, les entreprises de l’ESS ont grandement besoin d’être performantes en termes de recrutement, de mobilité et formation de leurs salariés. Sans oublier qu’un tel renouvellement générationnel les met encore plus face à leur défi de la gestion prévisionnelle des compétences et du relais de savoirs, sur lequel l’accent doit être mis selon nous, en ces temps de mutation accélérée.

 

Comment soutenir l’activité et l’emploi dans les entreprises de l’ESS, tout en tenant compte de leurs spécificités : utilisation des bénéfices entièrement ou majoritairement pour l’activité de l’entreprise et gouvernance démocratique ?

 

Comment aussi soutenir la création d’entreprises de l’ESS, quand on sait que ce modèle entrepreneurial est de plus en plus choisi par les nouvelles générations d’entrepreneurs ? Ces entrepreneurs étant manifestement de plus en plus jeunes et plus souvent des femmes, de quelle manière les politiques publiques vont-elles favoriser et faciliter leur environnement ?

 

Rendez-vous à la convention nationale de l’UDES le 1er octobre pour le savoir !

 

 

Christèle Lafaye, CLEERESS

 

 

Et vous ?

Quelles seraient pour vous les mesures adaptées en termes d’accompagnement des ressources humaines pour renforcer les entreprises de l’ESS actuelles ?

 

Quelles mesures seraient pertinentes selon vous pour soutenir la création des futures entreprises de l’ESS en devenir ?

 

 

Pour aller plus loin :

Dossier de presse tout pour l’emploi dans les TPE et les PME, 9 juin 2015

Etude départs à la retraite des effectifs salariés de l’ESS et stratégies des entreprises pour y faire face, de l’Observatoire National du Conseil National des Chambres Régionales de l’Economie Sociale, CNCRES

Position de l’UDES sur la relance de l’emploi dans TPE PME, juin 2015

Etude La santé-action sociale : un secteur porteur et ouvert aux mobilités sectorielles, septembre 2015, APEC

Rapport sur les métiers en 2022, France Stratégie et DARES, avril 2015, page 11

L’économie sociale dans l’Union européenne, Rapport d’information pour le Conseil économique et social européen, CIRIEC, octobre 2012

 

Mots-clés : emploi, ressources humaines

Partager cet article